HNE - Incompréhension !

Pourquoi le directeur financier, tant opposé à la réalisation de l'initiative H+H, a-t-il mis un an à se retirer ?

Plus d'un an après le oui des Neuchâtelois pour deux hôpitaux sûrs, autonomes et complémentaires, le directeur financier des hôpitaux neuchâtelois a démissionné. Il a expliqué sa décision par son opposition totale à la réalisation de l'initiative votée par les citoyens et dont le Conseil d'Etat doit assurer la mise en oeuvre.

Alors que le rapport du canton est en consultation, voir l'argentier d'HNE dramatiser la solution choisie par le peuple, interpelle, d'autant plus que le contexte est pourtant clair: la réalisation de deux hôpitaux est en marche et l'heure est partout à la proximité plutôt qu'au prestige (voir le sujet du 19:30 de la RTS de ce mardi 6 mars sur l'Hôpital du Valais).

Les Conseil communaux loclois et chaux-de-fonniers se posent dès lors les questions légitimes suivantes:

  • Pourquoi a-t-il mis un an à assumer son opposition persistante à la décision démocratique?
  • Pourquoi a-t-il accepté d'être consultant pour le groupe de travail mandaté par le Conseil d'Etat pour lancer la réalisation de l'initiative?
  • Pourquoi le conseil d'administration de transition l'a-t-il laissé s'exprimer en regard de sa position sans équivoque?
  • Comment le Conseil d'Etat, qui répète la difficulté du défi à relever pour le bien des Neuchâtelois, apprécie-t-il de voir l'un des directeurs de HNE se répandre sur la place publique et, semble-t-il, encouragé à le faire, semant le trouble, complexifiant et ralentissant sa mission, au risque de pénaliser tout le canton?

Les Conseils communaux loclois et chaux-de-fonnier demandent aux dirigeants et cadres se sachant incapables d'oeuvrer à la saine réalisation du choix démocratique des Neuchâtelois de réfléchir à leur capacité à mener à bien leurs mandats.

La santé et l'avenir du canton en dépendent.

Lire tout le communiqué de presse