Les travaux avancent dans le processus de fusion entre Le Locle et Les Brenets

Le processus de fusion entre Les Brenets et Le Locle commence à prendre corps. Les premières décision liées à la future commune ont été prises par la commission intercommunale chargée de ce projet. Les axes essentiels retenus par les commissaires permettent d'assurer, d'une part, la garantie des places de travail des employés communaux et une uniformisation de leur statut, et, d'autre part, des prestations de proximité et le maintien des guichets existants pour les citoyennes et citoyens des deux communes.

Quatre groupes de travail ont été constitués au sein de cette commission intercommunale. Une vingtaine de séances se sont déroulées durant ces trois derniers mois, séances durant lesquelles diverses proposition ont été développées dans quatre domaines distincts: les institutions, les finances, le tourisme et la mobilité, les sociétés locales et la qualité de vie. Il est à noter que la société civile a déjà été associée à ces discussion et le sera de manière renforcée pour la suite des travaux.

Des thèmes à fort caractère émotionnel ont été abordés. Les deux agglomérations garderont leur nom mais la dénomination administrative de la future commune sera Le Locle. De même, le maintien, parfois le développement, des prestations de proximité sont apparues essentielles pour les commissaires. Ceux-ci ont clairement opté pour assurer des prestations similaires à la population des deux cités.

afin que la population puisse s'impliquer de manière plus importante, un site internet (www.fusionleloclelesbrenets.ch et www.fusionlesbrenetslelocle.ch) vient d'être mis en ligne permettant aux Loclois et aux Brenassiers de suivre l'avancement des travaux de la commission. Ils pourront également y faire directement leurs proposition ou, bien entendu, auprès des administrations des deux communes.

Rappelons que le projet de fusion devra être finalisé au cours de l'année 2019 pour être ensuite soumis aux Conseils généraux respectifs. en cas d'acceptation, il sera mis en votation à la population avant les prochaines élections communales prévues en 2020 pour une entrée en vigueur de la nouvelle commune au 1er janvier 2021.