Non à l'initiative "No Billag"

A l'instar des capitales romandes, du Conseil d'Etat neuchâtelois et de la Ville de La Chaux-de-Fonds, le Conseil communal de la Ville du Locle appelle la population à refuser l'initiative "No Billag" dans le cadre de la votation du 4 mars 2018.

Au vu de l'émergence de moyens de communication divers comme les réseaux sociaux ou autres, il apparaît primordial de préserver les chaînes de radio et de télévision publiques garantissant une information libre, indépendante et critique. Les conséquences d'une acceptation de l'initiative seraient très graves: la RTS, les radios, les télévisions locales et régionales se verraient privées de leur source principale de financement, les condamnant à une disparition programmée à court terme. Il est illusoire de croire que les institutions publiques (villes, cantons), de même que la publicité ou encore les abonnements pourraient couvrir une somme avoisinant les 1,3 milliard de francs.

Un franc par jour et par ménage n'est pas cher payé pour garantir la liberté de la presse, la qualité et la diversité de l'information, la couverture tant nationale que régionale de la vie associative et le soutien aux activités culturelles et sportives.

Le Conseil communal loclois est très attaché au maintien d'une grande diversité de médias, tant locaux que régionaux, gage d'une information constructive et impartiale. Comme pour la RTS au niveau national, les médias tels que RTN ou encore Canal Alpha sont indispensables à la visibilité régionale de notre canton. Il appelle donc les électeurs et électrices à voter massivement NON à l'initiative "No Billag".

Lire le communiqué de presse au complet.