Processus de fusion entre Le Locle et Les Brenets

Des armoiries, un nom, la future commune prend forme

Le processus de fusion entre les communes des Brenets et celle du Locle va résolument de l'avant et est à bout touchant. après une année de travaux et une trentaine de séances de la commission intercommunale et des groupes de travail constitués en son sein, la future nouvelle commune prend forme. Les éléments cardinaux du projet de fusion ont désormais été déterminés. Le groupe de travail finances devra désormais chiffrer les coûts liés aux souhaits des différents groupes de travail et les économies liées à la fusion pour formuler le budget prévisionnel de la future commune et arrêter le coefficient fiscal proposé dans le cadre de ce projet.

Parmi les questions les plus sensibles traitées par la commission intercommunale, celle des armoiries figure en bonne place.

Moins symbolique, mais administrativement essentielles, les questions du service à la population et de la proximité ont longuement été étudiées par les commissaires. Les guichets actuels, notamment celui des Brenets resteront ouverts selon les horaires actuels. Les souhaits des sociétés locales ont également été entendus et recensés. Ils seront respectés, ces sociétés étant des piliers du dynamisme de la vie locale de chaque commune.

Sur le plan politique, le principe d'un siège minimum par commune au Conseil général a été retenu, ainsi que celui de l'élection au système proportionnel du futur Conseil communal.

Enfin, au chapitre des ressources himaines, les commissaires ont confirmé leur position initiale: tous les emplois actuels sont garantis, les salaires actuels sont acquis et le statut de la fonction publique du Locle est repris intégralement pour tous les collaboratrices et collaborateurs de la future commune.

Dès les estimations financières achevées, la Convention de fusion sera présentée, vraisemblablement dans le courant de l'automne, aux populations des deux communes. Les Conseils généraux seront appelés à se déterminer pour leur part le 13 novembre prochain avant que le peuple soit à son tour consulté au début de l'année 2020.

  • Lire le communiqué de presse complet
  • PowerPoint de la présentation de l'état d'avancement du processus de fusion