Agenda

La faucheuse au rendez-vous

25 mars 2018

Le Casino, Technicum 1

Société: Ciné-club du Casino

15h30 : Cemetery of splendour

Drame de Apichatpong Weeasethakul, Thaïlande, 2015, avec Banlop Lomnoi, Jenjira Pongpas, Jarinpattra Rueangram, 122'

En Thaïlande, de nos jours. Des soldats souffrent d'une mystérieuse maladie : ils demeurent plongés dans un profond sommeil, s'éveillent quelques heures puis s'effondrent de nouveau, endormis. On les a transférés dans une vieille école transformée en hôpital de fortune, où un jeune médium tente de communiquer avec eux. Rendant visite à une amie infirmière, une vieille femme se prend d'affection pour l'un des patients, dont le lit est situé à la même place que son bureau lorsqu'elle était élève. Elle apprend alors que l'école est bâtie sur un cimetière d'anciens guerriers dont l'âme aspirerait l'énergie des patients endormis.

18h : Repas funéraire

20h30 : La mort de Louis XIV

Drame historique de Albert Serra, Portugal, 2016, avec Jean-Pierre Léaud, Patrick D'Assumçao, Marc Susini, 115'

On entend d'abord un carrosse. Louis XIV contemple un jardin de roses. Ultime contact avec l'extérieur avant le huis clos d'une chambre que le roi ne quittera plus. Son état empire. A son chevet défilent des proches, des ecclésiastiques, des médecins. L'heure est grave.
Débute une lente agonie, ponctuée de rémissions. Faire le récit du déclin du Roi-Soleil, patron des arts, est le pari d'Albert Serra, excentrique catalan. Il a conçu la chambre royale comme un tableau, entre nature morte, vanité et peinture de cour. Dans ce film, le rouge et le violet vibrent, les tissus et les cheveux ont une épaisseur, le velours caresse l'œil, le verre de cristal pèse. Tout est fait pour donner corps, texture et matière à la mort. Pourtant, l'image incite à vivre : rarement mets et vins auront paru aussi succulents. D'où cette fascinante cérémonie où l'on ne sait plus très bien dans quel monde on végète. Le film est comme une psalmodie, au bord du rêve, confrontant une grand homme à sa condition de simple mortel.
Qui mieux que Jean-Pierre Léaud aurait pu ainsi gémir, s'assoupir, râler, pourrir devant nous, se crisper et se momifier ? Certains donnent leur corps à la science, lui, c'est au cinéma.

La faucheuse au rendez-vous Renseignements:

Renseignements :

tél. +41 32 926 42 49

info(at)cineclub-lelocle.ch
www.cineclub-lelocle.ch