Des chiffres trompeurs pour les comptes 2019 de la Ville du Locle

4.7 millions de déficit économique

Alors que le budget de fonctionnement prévoyait un excédent de charges de Fr. 3'495'243.-, l'exercice 2019 se termine avec un déficit économique de Fr. 4'729'892.-. A ce résultat, il faut ajouter la dissolution de la provision pour le découvert à Prévoyance.ne à hauteur de 20.5 millions de francs, portant de façon virtuelle le résultat final à un bénéfice extraordinaire de Fr. 15'770'107.98.

Il est évident que ce dernier montant, même s'il constitue le résultat final, n'est pas le montant à retenir pour cette année 2019. Le déficit réel finalement plus élevé que le budget est dû à une chute drastique des recettes fiscales des personnes morales, avec un correctif sur deux années fiscales enregistré dans les comptes 2019.

Ce résultat déficitaire fait suite à une année 2018 où une légère reprise a été amorcée, mais il témoigne surtout d'une grande volatilité au niveau des recettes fiscales. Si les impôts perçus des personnes physiques sont stables, avec un montant de près de 19 millions de francs depuis 2017, l'impôt des personnes morales connaît des variations importantes en affichant un plus bas de 6 millions de francs en 2019, contre encore 13.1 millions en 2018 et 8.9 millions en 2017. L'impôt sur le revenu des frontaliers, sensible aussi à la conjoncture mais avec  plus de décalage, est en augmentation de 1.3 million de francs pour un total de 7.5 millions de francs en 2019.

Le niveau de la dette communale à moyen et long terme se monte au 31 décembre 2019 à Fr. 114'342'800.-. Enfin, la fortune passe de 56.9 millions au 31 décembre 2018 à 72.6 millions au 31 décembre 2019.

La situation actuelle est préoccupante mais le Conseil communal reste malgré tout confiant. La capacité de résilience de l'économie suisse, et du tissu industriel des Montagnes neuchâteloises, n'est plus à démontrer. Une fois la crise du Covid-19 passée, il croit en la reprise de l'économie neuchâteloise. De nouveaux projets vont se poursuivre, tels que le développement de la zone des Saignoles avec la nouvelle usine de Audemars Piguet ou l'installation des entreprises horlogères Tudor et Kenissi au Col-des-Roches.